Conseil des ministres : Tebboune ordonne la permanisation de près de 60 000 enseignants contractuels

Conseil des ministres : Tebboune ordonne la permanisation de près de 60 000 enseignants contractuels

L’un des dossiers chauds dans le secteur de l’Education nationale qui revient avec acuité durant ces dernières années, l’intégration des enseignants contractuels comme vieille revendication est sur le point de connaitre son épilogue.

Ainsi, le président de la République, Abdelmadjid Tebboune, qui a examiné la question, aujourd’hui en Conseil des ministres, a instruit le gouvernement d’achever, à fin février 2023 au plus tard,  l’opération de permanisation au profit de 59 987 enseignants contractuels.

En ce sens, alors qu’un exposé portant mise en œuvre des engagements présidentiels dans le secteur de l’Education a été présenté, le chef de l’Etat a ordonné de finaliser le projet de statut particulier des enseignants avant la fin 31 décembre prochain.

Comme il a aussi, entre autre, instruit le ministre du secteur à encourager les enseignants à « accomplir » leur devoir professionnel,  à « élever le niveau » de formation et  à « valoriser » leur statut social et professionnel. Ceci, pour mettre l’enseignant « à l’abri » de toute exploitation, politique ou idéologique, en vue de préserver le caractère sacré de ce noble métier.

Au titre du deuxième dossier examiné, le projet de loi sur l’exercice syndical, à savoir, qui a fait l’objet d’enrichissement, le président Tebboune a rappelé que le texte de loi vise à consacrer le droit syndical et le droit à la grève comme piliers fondamentaux de la démocratie.

Egalement, il vise à mettre fin aux dérives et à l’anarchie dans ce secteur névralgique. Pour ce faire, le chef de l’Etat a ordonné la promulgation des textes d’application de la présente loi « dans les meilleurs délais ».

Troisièmement, un projet de loi sur la prévention et le règlement des conflits collectifs dans le monde du travail et l’exercice du droit de grève a été examiné. Sur ce, le Président a ordonné la publication des textes réglementaires dans les meilleurs délais, afin de contribuer au renforcement de la sécurité et des droits et devoirs des catégories professionnelles.

Il convient de souligner que cette réunion du Conseil des ministres a été consacrée à plusieurs projets de loi et à un exposé du secteur de l’Education sur la mise en œuvre des engagements du Président au profit des enseignants.

Laisser un commentaire